Focus РGio Ponti, le maitre de la c̩ramique

Gio Ponti architecte et designer du renouveau d’après guerre, fut également enseignant, un homme envieux de partager et faire perdurer son savoir et sa passion. Un homme à la carrière unique.

Seulement 3 ans après avoir été diplômé de l’école polytechnique, il est nommé directeur de la Biennale de Monza (devenue aujourd’hui Triennale d’art de Milan) et conservera ce titre jusqu’à sa mort en 1979.

 

 

thumbnail_20171114_164136

Collection Domus.

Créateur de la célèbre revue de design italien « DOMUS« ,

actrice depuis des décennies à l’international de l’évolution du design et de l’architecture. Pour exemple on y découvre des talents tels que Charles Eames ou encore Piero Fornasetti #staytuned.

 

 

173581500

Gratte ciel Pirelli, Milan.

 

Gio Ponti l’architecte réalise dans les années 50 le célèbre gratte ciel « Pirelli » à Milan, il mènera des expérimentations en céramique sur les façades, comme celle du musée d’art de Denver.

Mais son histoire avec la céramique commence bien avant, dans les années 20,

directeur artistique chez Richard Ginori. Il crée et développe la production en série de pièces néoclassiques.

 

 

allestimento-ginori-salone-del-mobile-2009

Mur d’assiettes par Paola Navone et Richard Ginori, Milan 2009.

 

En 2017 la Triennale de Milan a rendu hommage à son ancien directeur avec une exposition et un livre,

nommés  » L’infinito Blu », entièrement consacrés à son travail sur la céramique. On y découvre ses croquis, des photos inédites de l’artiste en plein travail, ses réalisations à travers le monde, 27 rééditions de ses iconiques carreaux bleus, mais également 5 inédits inutilisés et restés à l’état d’esquisse.

Cet hommage à été initié par la marque « Francesco de Maio« ,

dirigé par Patrizia Famiglietti, titulaire du droit de reproduction de l’artiste, choisi pour sa cohésion avec la tradition céramique, du passé, du présent, de l’avenir, et le « Made in Italy ».

Les 30 décorations blanches et bleues pour l’hôtel Parco dei Principi di Sorrento,

premier hôtel design au monde, proposent de combiner l’ artisanat, la territorialité et la conception italienne, permettant de réaliser chez soi « L’Infinito Blu ».

About

Leave a Reply

Your feedback is valuable for us. Your email will not be published.

Please Wait...